Capture d’écran 2021-04-13 à 11.02.43

Membre du Syndicat Unitaire des Professionnels de l’Hypnose (SUP-H), je m’engage à respecter les dispositions légales qui s’appliquent à l’activité d’hypnothérapeute et les dispositions conseillées.

 

Secret professionnel :

 

Le secret professionnel s’impose à tout hypnothérapeute, sauf dérogations prévues par la loi (voir ARTICLE 3 alinea 3.10 assistance et protection de la personne en péril). Le secret couvre tout ce qui est venu à la connaissance de l’hypnothérapeute dans l’exercice de sa profession, c’est-à-dire non seule- ment ce qui lui a été confié, mais aussi ce qu’il a vu, lu, entendu, constaté ou compris.

 

 

Protection des données :

L’hypnothérapeute doit veiller à la protection des dossiers, fiches ou supports informatisés relatifs au client contre toute indiscrétion. Il doit veiller à ce que les personnes qui l’assistent dans son travail soient instruites de leurs obligations en matière de secret professionnel et s’y conforment.

 

Normes – Hygiène – Sécurité des locaux : 

Le cabinet de consultation est le lieu où de façon habituelle, l’hypnothérapeute reçoit des clients, procède à des accompagnements. Toutes les mesures nécessaires seront prises en matière d’hygiène, de qualité d’accompagnement et d’accès aux locaux.

Les accompagnements peuvent aussi se faire au domicile du client ou en distanciel.

 

La charte de déontologie SUP-H est consultable dans son intégralité en cliquant sur le bouton ci-dessous.